Sélectionner une page
Logo

Ce mois-ci : Des droits des femmes et de l’histoire.

C’est le 8 mars, le jour dédié aux luttes pour les droits des femmes (Si vous voulez connaître l’origine de cette journée, regardez ce lien vers Wikipédia).

 Mais c’est mois de mars est aussi l’anniversaire de trois évènements importants de l’histoire :

  • 100 ans de la révolte des marins de Cronstadt (Russie).
  • 150e anniversaire de la commune de Paris.
  • La révolution au bassin industriel de Mosan dans la région de Charleroi.

Voici un point culturel par rapport à la lutte pour les droits des femmes :

Agnès Jaoui bouleverse avec un puissant discours aux Assises du collectif 50/50 (25/11/2020).
Livre Sugako Kanno

Agnès Jaoui bouleverse avec un puissant discours aux Assises du collectif 50/50 (25/11/2020). Clic en l’image pour voir.

Culture livres : Tokyo. 1911…un témoignage vibrant entre nostalgie et espoir. Libre, féministe, anti-autoritaire, elle mène son combat dans un Japon qui resserre ses griffes …

Blog: Je suis féministe

 

Du blog au livre, voici un extrait :  Le 8 mars, je revendique le droit d’être en colère, de crier et de m’époumoner sur ce qu’il reste à faire pour que nous vivions dans un monde réellement égalitaire. Si quelqu’un-e pense que se dire égalitaire ou humaniste revient à se dire féministe, il/elle se trompe. Parce qu’englober les réalités des femmes dans un discours humaniste, c’est éliminer et nier leurs problèmes propres au profit d’un discours confortant et rassurant. […] Nous méritons d’avoir notre place et notre espace pour nous exprimer, qu’il soit mixte ou  non. C’est notre décision. »

8 Mars, c’est aussi l’occasion pour chacun d’entre nous de nous interroger sur la place des femmes au sein de notre société mais aussi de leur proportion et leur situation au sein de notre entreprise.

 L’objectif d’Alstom, exprimé, était d’employer 25% de femmes en 2020. Cet objectif a été repoussé à 2025. Où en est-on en 2021 ?

La tendance n’est pas à l’augmentation, donc pas bonne.

Nous rappelons qu’Alstom a obtenu 94 points sur 100 à l’index de l’égalité femmes-hommes en 2019 en France. Pour réussir à avoir ce score, Alstom a partagé les informations suivantes : l’écart de salaire, taux d’augmentation individuelle, taux de promotion entre femmes et hommes entre autres. C’est une excellente nouvelle et une politique à soutenir dans tous les cas mais comment mesurer ces avancées au sein d’Alstom La Rochelle ? Nous, femmes et hommes demandons un bilan social détaillé pour mesurer et comparer les résultats globaux d’Alstom France et Alstom La Rochelle sur l’équilibre de la rémunération et des primes entre les femmes et les hommes. En effet, le bilan social publie seulement la rémunération globale entre femmes et hommes, ne permettant pas d’analyser plus finement l’évolution vers l’équité.

Ecart salarial